Fare thee well, 2016…

Pour clore en beauté cette année, qui, comme il se doit sur la Terre, ne fut pas dénuée d’horreurs, un petit clin d’œil à notre réjouissant prix Nobel de littérature 2016.

Réjouissant par le fait que ce prix a été attribué à Bob Dylan, plus que pour le contenu des compositions de cet auteur, souvent bien mélancoliques sur l’humaine condition et le monde comme il va. Et depuis les années 1960, on ne peut pas dire que cela se soit vraiment arrangé…

thefreewheelinbobdylanbobdylanthefreewheelinbob

J’ai tenté l’exercice délicat de la traduction sur l’une de ses chansons les plus connues mais pas des plus « engagées » – pardon, cher Bob, pour ce qualificatif qui te ferait sans doute frémir, toi qui refuses toujours avec autant de fougue les porte-voix et autres étiquettes.

Parue en 1963 sur l’album The Freewheelin’, cette chanson est à mon goût l’une de ses plus rythmées et de ses plus subtilement ironiques. Car qui quitte qui dans le petit matin blême de cette histoire … ?

Je vous laisse juger, en vous souhaitant à tous de joyeuses fêtes, et pour bientôt, une bonne année 2017 !

Cliquez ici pour écouter la chanson…

Don’t Think Twice, It’s All Right

It ain’t no use to sit and wonder why, babe
Even you don’t know by now
An’ it ain’t no use to sit and wonder why, babe
It’ll never do somehow
When your rooster crows at the break of dawn
Look out your window and I’ll be gone
You’re the reason I’m trav’lin’ on
Don’t think twice, it’s all right

It ain’t no use in turnin’ on your light, babe
That light I never knowed
An’ it ain’t no use in turnin’ on your light, babe
I’m on the dark side of the road
Still I wish there was somethin’ you would do or say
To try and make me change my mind and stay
We never did too much talkin’ anyway
So don’t think twice, it’s all right

It ain’t no use in callin’ out my name, gal
Like you never did before
It ain’t no use in callin’ out my name, gal
I can’t hear you anymore
I’m a-thinkin’ and a-wond’rin’ all the way down the road
I once loved a woman, a child I’m told
I give her my heart but she wanted my soul
But don’t think twice, it’s all right

So long, honey, babe
Where I’m bound, I can’t tell
But goodbye’s too good a word, gal
So I’ll just say fare thee well
I ain’t sayin’ you treated me unkind
You could have done better but I don’t mind
You just kinda wasted my precious time
But don’t think twice, it’s all right

*

Ça va, n’y pensons plus

Allez, pas besoin de se prendre la tête, ma puce, même toi, tu n’y comprends plus rien ; non vraiment, pas besoin de se prendre la tête, de toute façon, ça ne marchera jamais. Quand ton coq chantera au petit matin, regarde à la fenêtre, je serai déjà loin. C’est à cause de toi que je continue mon chemin ; ça va, n’y pensons plus.

Et pas besoin de m’apporter tes lumières, ma puce, les lumières, c’est pas mon truc ; non, pas besoin de m’apporter tes lumières, je reste du côté sombre de la route. Pourtant, j’aurais bien aimé que tu fasses ou dises quelque chose, que tu essaies de me faire changer d’avis et rester… Mais parler, ça n’a jamais vraiment été notre fort, alors ça va, n’y pensons plus.

Donc, pas besoin de crier mon nom comme jamais, ma petite ; non, pas besoin de crier mon nom, je ne t’entends plus, désormais. Je m’en vais sur la route pensif et perplexe ; j’aimais une femme, une enfant, me disait-on. Je lui avais donné mon cœur mais elle voulait mon âme ; ça va, n’y pensons plus.

Alors, salut, ma puce, ma chérie. Où je vais, je n’en sais rien. « Au revoir » serait encore trop dire, alors je dis juste « Porte-toi bien ». Ce n’est pas que tu te sois mal conduite envers moi, tu aurais pu mieux faire mais ça m’est égal. Tu m’as juste fait perdre un peu de mon précieux temps mais ça va, n’y pensons plus.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s